Peaceful life on Nusa Lembongan, Bali’s little sister.

À pied, à vélo ou en palmes, une île aux plaisirs simples.

Quand on nous disait ‘Bali‘, on imaginait des plages de sable fin, bordées d’eaux turquoises à la vie marine foisonnante… Après avoir passé plus d’un an en Nouvelle Zélande, nous rêvions d’un paradis de corail sous les tropiques. C’est à Nusa Lembongan que nous l’avons trouvé !

Amazing tropical sunset à Nusa Lembongan
Nusa Lembongan and Nusa Ceningan Map

Read in englishIt’s midday, we just crossed the Badung Strait from Bali and stepped on the white sandy beach of Nusa Lembongan. We had dreamed of coconut trees and turquoise waters for more than a year and here they are, quietly waiting for us on this little idyllic island!

We spent 3 days wandering around Nusa Lembongan and its delightful neighbours: Nusa Ceningan and Nusa Penida. We started on foot along the Jungut Batu village and towards West, we got lost and met friendly locals who helped us find our way to another lost corner of jungle before we could finally reach Mushroom Beach and chill. We then rode rusty bikes to old temples, drying sea weed villages and to the top of the majestic Ceningan Cliff where fresh air dried our drops of sweat! Last but not least, we snorkeled in aquariums with the coral fish we loved so much in Australia! Missed the mantas but spotted a nice sea snake! Our guide Diasa was a gem and you can find him at the D&B Warung in Jungut Batu, not far from the Widia Homestay, a good place to rest!

Nusa Lembongan, le paradis retrouvé.

Fraîchement débarqués dans les mangroves après une bonne heure de traversée depuis la plage de Sanur à Bali, nous sommes plongés dans un décor tropical dès les premiers pas. Cocotiers et plage de sable blanc longent la petite route qui mène au village de Jungut Batu. Ici, les locaux ne nous interpellent pas sans arrêt pour nous vendre des bricoles, chacun vit sa vie, l’atmosphère est paisible et on s’en réjouit.

Mangrove road, Nusa Lembongan

On transpire à grosses gouttes en marchant jusqu’au village et s’installe au Widia Homestay où nous passerons les 3 prochains jours chez des hôtes charmants et souriants. L’envie de faire trempette monte de plus en plus, mais ce n’est pas au village tout bétonné que nous nous baignerons. On s’aventure le long de la promenade fleurie de bougainvilliers, d’hibiscus et de frangipaniers, donnant sur des points de vue rêveurs. Le chemin se transforme en sentier dans la forêt pour finir en un semblant de passage à travers les hautes herbes. On se retrouve derrière des habitations en travaux que l’on contourne et détourne pour enfin trouver un accès vers Mushroom Beach. Un immense rocher nous isole sur un petit bout de plage, le cadre est somptueusement turquoise, on est tous seuls, on est aux anges.

Jungut Batu, Nusa Lembongan Le village de Jungut Batu
Hibiscus in Nusa Lembongan
Monitor lizard in Nusa Lembongan
Mushroom Beach, Nusa Lembongan La partie cachée de Mushroom Beach

On ne voit pas le temps passer sur notre plage privée… Après quelques heures de farniente dont nous rêvions depuis des mois, on retrouve notre chemin comme par miracle, accompagnés d’un coucher de soleil aux mille teintes qui dessine les silhouettes des embarcations traditionnelles sur la mer calme. Pour finir la journée comme il se doit, on se délecte d’un dîner au Bali Eco Deli, bien installés dans des poufs devant le film du surfeur par excellence, Point Break est à l’affiche ;)

Sunset in Nusa Lembongan
Pink sunset in Nusa Lembongan

Nusa Ceningan, au bout du pont jaune.

Pris d’une envie sportive et écolo, nous décidons de ne pas emprunter de scooter mais deux vélos pour le même prix afin de parcourir Nusa Lembongan et sa voisine Nusa Ceningan. Plus ou moins confortablement installés sur nos selles aux clous rouillés, on s’élance vers l’inconnu les cheveux au vent… C’était sans compter sur le relief challenging et les routes cabossées qui semblent être de mise où qu’on aille sur ces îles ! Mais on a relevé le défi, à la plus grande surprise d’un papi croisé dans la jungle qui ne s’attendait visiblement pas à nous voir égarés dans un coin pareil !

En suivant la route de la mangrove qui bifurque vers le sud de Nusa Lembongan, on retrouve les araignées tropicales qu’on aimait tant en Australie, tout près de la décharge à ciel ouvert de l’île… Puis un temple perdu croise notre route, suivi de quelques villages où sèchent au soleil des récoltes d’algues.

Hire bike in Nusa Lembongan
Sea weed culture in Nusa Ceningan

Nous débarquons sur le fameux pont suspendu qui joint les 2 îles. Un par un les scooters s’élancent sur les planches de bois, au dessus d’une eau turquoise qui contraste vivement avec le jaune poussin de l’armature du pont. Arrivés de l’autre côté c’est là que le fun commence. On a décidé de se rendre à la Ceningan Cliff, une haute falaise à l’est de Nusa Ceningan, le point le plus haut de l’île. Nos mollets en prennent pour leur grade, jusqu’à ce que la côte difficile nous oblige à finir par pousser les vélos ! Mais on se console en regardant la vue derrière nous, les palmiers se dessinent devant le lagon qui nous sépare de Nusa Lembongan.

Nusa Lembongan hanging bridge Le pont suspendu entre Nusa Lembongan et Nusa Ceningan
Nusa Lembongan hanging bridge
Tropical view over the lagoon from Nusa Ceningan

Après de gros efforts sous les regards intrigués des nombreuses vaches en bord de route, c’est tout dégoulinant que nous arrivons à destination où le panorama nous récompense grandement. On est en face de Nusa Penida, la plus grande des 3 îles (qui nous est encore inconnue). Devant nous se dérobe Gamat Bay, un des paradis sous marins que nous irons admirer le lendemain :) On profite du resto juché au sommet, on n’aura jamais descendu aussi vite nos jus de mangue et de pastèque !

Cows resting in a coconut plantation in Nusa Lembongan near Bali Cows and coconuts !
Gamat Bay, Nusa Penida, Bali La vue sur Nusa Penida et Gamat Bay depuis la Cliff

Nos gouttes de sueurs quelque peu ressaisies, nous enfourchons de nouveau nos bolides. Et là ça passe tout seul dans la descente ! Enfin presque, car le goudron laisse souvent place à d’énormes trous et éboulis de cailloux qu’il est sage d’éviter de croiser à toute vitesse… La route accidentée nous mène à l’ouest de l’île où le lagon laisse place à une houle magnifique. Le Blue Lagoon nous rappelle les côtes déchirées de certains coins d’Australie. Sans oublier les rouleaux gigantesques de Ceningan Point. On s’évade.

Blue Pool, Nusa Lembongan Blue Pool
Huge swell in Indonesia
Ceningan Point Beach, Nusa Lembongan Une plage tranquille à Ceningan Point
Low tide in Nusa Lembongan Le lagon change totalement d'atmosphère à marée basse !

De retour sur Nusa Lembongan, nous chauffons encore des cuisses pour nous rendre à Devil’s Tear où les vagues dévorent la falaise avec frénésie. Le dernier effort de la journée prend fin sur Panorama Point qui porte dignement son nom et nous dévoile le village de Jungunt Batu au premier plan et l’immense volcan Agung de Bali à l’arrière plan. On se remémore cette belle journée sous les lueurs de la fin d’après midi, on est bien contents d’avoir réalisé cet ‘exploit’ physique à dos de vélo ! La soirée nous offre à nouveau un coucher de soleil splendide, la petite Nusa Lembongan nous séduit de plus en plus…

Panorama Point, Nusa Lembongan Panorama Point
Pêcheur du soir à Nusa Lembongan
Sunset in Nusa Lembongan

Nusa Penida, manta 0 – 1 cobra.

Diasa. C’est le nom du guide que nous avons choisi pour parcourir les différents spots de snorkeling autour des îles. Il vit ici depuis toujours et connait bien les lieux. Il nous emmène tout d’abord au plus connu de tous : Secret Manta, mais les raies ne sont pas au rendez-vous malgré la motivation des troupes ! Tant pis, pour la peine des dauphins viennent nous conforter quelques secondes à l’horizon :) Puis on s’arrête le long de Nusa Penida aux spots de Crystal Bay, Gamat Bay et Ceningan Wall. Après les avoir admirés du haut de la Ceningan Cliff la veille, nous voici à présent dans ces aquariums, à contempler la lumière d’un soleil parfait qui illumine les fonds colorés.

Paradise island of Nusa Lembongan La côte de Nusa Lembongan

Nous sommes émerveillés après tant de mois passés la tête hors de l’eau ! Poisson clown, poisson perroquet, poisson papillon, poisson trompette… Comme des visages connus qui nous rappellent bien évidement l’Australie. Jusqu’à ce qu’un cobra de mer noir et bleu vienne nous surprendre en sortant de sa cachette de corail pour rejoindre la surface ! Frissons et excitation !!! Il ondule à la quête d’un souffle puis redescend se fourrer entre les coraux. Après ce bain de bonheur dans un monde multicolore, on barbote aussi avec les milliers de petits poissons du spot de la Mangrove à Nusa Lembongan.
Diasa profite des fonds avec nous à chaque site, il nous indique quoi faire en fonction des courants, nous guide avec plaisir et ça se sent. C’était un régal ! Pour le trouver et vivre une expérience aussi intéressante pour une poignée d’euros, il suffit de se rendre au D&B Warung où nous l’avons rencontré avec sa famille.

Que faire à Nusa Lembongan ?

Bien que nous n’ayons pas croisé les fameuses raies manta ni les mola mola (voilà de bonnes raisons de revenir…), Nusa Lembongan nous a rappelé à quel point nous aimons les mers de corail et l’émerveillement qui se produit en nous sous la surface. Cette sensation renforcée quelques jours plus tard lors de notre virée à Amed, nous décidons d’aller plus loin : il faut qu’on apprenne à plonger ! Direction Gili Air pour passer notre Open Water :)

Et toi c’est où ton paradis retrouvé ?

Partage cette wave
avec le monde entier !

ça nous fait chaud au cœur :)

Ne manque plus rien, abonne toi à notre newsletter !

Blog de voyage nature photo son vidéo
Cet article comporte 10 commentaires
  1. Vous avez osé le vélo par ces températures ! :O Mon dieu ! Je bénissais le vent du scooter ^^ Vous avez immortalisé de bien belles vagues, plages et plantes tropicales… J’adore vos photos sous-marines :) C’était un « tricot rayé » ce cobra ? On dirait :) Il y en a aussi plein plus au sud en Océanie !

    1. Merci Lauriane ! Ah ah le vélo nous tentait pas mal sur ces petites îles malgré le relief hard core, c’est quand même plus calme que le scoot et ça fait du bien :) Oui, je crois que le cobra de mer et le tricot rayé c’est la même espèce ! C’est la première fois qu’on en voyait en snorkeling ! T’en as vu où toi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *